sexualite-seniors-desir-plaisir-amour-et-secrets-3
Sexualité

Sexualité des seniors : désir et plaisir, l’amour et ses secrets

Sujet parfois encore un peu tabou, la sexualité chez les seniors est pourtant un élément important de la vie de couple. Désir et plaisir : découvrez l’amour et ses secrets.

 

sexualite-seniors-desir-plaisir-amour-et-secrets-1

 

Comment faire pour entretenir une vie intime épanouie après 60 ans ?

 

La sexualité des seniors en chiffres 

90% des personnes de plus de 50 ans en couple déclarent avoir eu des relations sexuelles au cours des 12 derniers mois. Ce chiffre plutôt impressionnant est en augmentation puisque qu’il était de 77% en 1992, et de 53% en 1970. On estime que les seniors auraient entre 5 et 7 rapports par mois. D’autre part, 70% des 55-69 ans déclarent avoir des pratiques orales (fellation, cunnilingus) alors qu’ils étaient 48% à n’avoir jamais eu de telles pratiques en 1992 ! Il y a aussi 27% des 50-65 ans qui possèdent un sex toy.

Selon ces chiffres (qui vont à l’encontre des idées reçues), on peut même parler ainsi d’un vrai boom de la sexualité des seniors.

Attention cependant si ces chiffres montrent bien que les seniors sont en grand forme, y compris au lit, il ne faut pas sous-estimer les problèmes qui peuvent arrivent avec l’âge.

 

 

Ménopause : la fin du désir ?

Selon les idées reçues, la ménopause entrainerait la fin du désir, voire de la vie sexuelle. Il n’en est rien, la ménopause ne possède pas ces effets. Néanmoins, ce sont les effets du vieillissement et notamment les bouleversements hormonaux qui vont venir perturber la libido. D’autres facteurs viennent s’ajouter à cela : la fatigue, le stress et les variations d’humeur. Malgré cette baisse possible de la libido, les sensations de l’excitation et de l’orgasme demeurent toujours aussi intenses, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

 

Le corps des femmes évolue

Un des effets secondaires de la ménopause qui sera gênant dans la vie sexuelle d’une femme est lié au tarissement de la production d’œstrogènes. Ceci va pouvoir entraîner une sécheresse de la vulve et du vagin qui peut rendre les rapports inconfortables. Rassurez-vous cependant, cela ne s’installe pas immédiatement et ne touche pas nécessairement toutes les femmes ménopausées. De plus, même si le processus de lubrification naturel ralenti, il existe toujours et n’empêche pas les rapports dès lors que les préliminaires sont suffisants. Un autre moyen de lutter contre cette sécheresse est de pratiquer des rapports réguliers car cela contribue à entretenir le film hydrolipidique protecteur.

D’autre part il existe également des traitements efficaces à base de thérapie hormonale par voie orale ou des solutions locales sous forme de crème ou d’ovules. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui saura vous conseiller.
Vous pouvez également vous tourner plus simplement vers des hydratants locaux à base d’acide hyaluronique (Monasens, Cicatridine, Hydralin, Oxens) qui ont su prouver leur efficacité avec une action immédiate et de longue durée. Vous pouvez aussi avoir recours à des gels lubrifiants au moment de l’acte. N’ayez pas peur de casser l’ambiance, cela peut être au contraire une vision stimulante pour votre partenaire.

 

Les troubles de la libido chez les hommes

Les fluctuations hormonales liées à l’âge vont également toucher l’homme à partir d’un certain cap. Dans ce cas, cela va se traduire par une difficulté à maintenir une érection. Mais les problèmes d’érection peuvent aussi être liés à des problèmes vasculaires, du diabète ou des problèmes du rythme cardiaque. L’âge aidant, un homme senior mettra plus de temps à se remettre d’un rapport sexuel (cela peut aller jusqu’à plusieurs jours). Il existe bien évidemment des solutions à ce type de problème qui peuvent se trouver sous la forme de stimulants sexuels, de plantes ou d’autres vasodilatateurs. Là encore c’est votre médecin qui saura vous aider.

D’autre part, les seniors peuvent souffrir de certaines maladies chroniques liées à l’âge qui auront un impact significatif sur leur sexualité. En effet le désir sexuel sera souvent affecté par les problèmes suivants :

  • perte de mobilité,
  • douleurs articulaires,
  • troubles rhumatismaux,
  • douleurs chroniques…

Les avantages de la sexualité après 60 ans

Heureusement, l’âge n’apporte pas que son lot de problèmes, la sexualité des seniors peut se trouver être plus épanouissante que pour les plus jeunes. Les rapports des seniors deviennent en effet plus sensuels, plus tendres, plus lents. A cet âge, il n’est plus question de la recherche de la performance à tout prix. Les seniors ne vivent plus leur sexualité sous le prisme l’injonctionà l’orgasme, à la durée, à la taille du sexe… En arrêtant de se focaliser sur ces points, les seniors découvrent le plaisir d’être plus présents à la rencontre intime avec l’autre. Ils appréhendent le sexe comme un voyage des sens et sont plus dans le toucher avec les caresses et la tendresse. Une ode au slow sex qui apparaît comme une façon plus adaptée de vivre l’amour après 60 ans.

 

sexualite-seniors-desir-plaisir-amour-et-secrets-2

 

Les bienfaits du sexe sur la santé

De récentes études ont prouvé que la sexualité augmenterait la durée de vie. En effet, pour un homme qui a deux rapports sexuels par semaine, à partir de 60 ans, l’espérance de vie augmenterait de 50%.

Depuis longtemps, les scientifiques se penchant sur la question ont prouvé les avantages d’une sexualité active sur la santé des seniors. En effet, les hormones du plaisir ((les endorphines et la dopamine) libérées pendant l’acte vont agir comme un analgésique. Cela aura pour effet de réduire l’anxiété et de renforcer le système immunitaire. Les rapports sexuels peuvent même provoquer une meilleure sécrétion de la testostérone et des hormones de croissance, ce qui permet de tonifier leurs muscles et solidifier leurs os. Certaines études ont même démontré que trois rapports sexuels par semaine pourraient ralentir les effets du vieillissement !

La Fédération française de cardiologie reconnaît également que l’amour exerce des effets bénéfiques sur la santé : relaxant, antidépresseur, antidouleur… en plus de leurs vertus sur la santé du cœur. Tout rapport sexuel entraine un effort physique (plus ou moins intense) qui s’apparente donc à du sport et permet d’éliminer les toxines, de stimuler le rythme cardiaque et la circulation sanguine ainsi qu’à muscler le cœur. Bref à tout âge, le sexe est bon pour la santé.

 

L’âge n’empêche pas de continuer à avoir une vie intime. Il faut simplement composer avec les modifications du corps pour se réinventer différemment, avec sans doute moins de fougue mais plus de légèreté et de sensualité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *