seniors-en-voyage-nizamettinozel-3
Tourisme

Les seniors en voyage, comment bien profiter ?

Si l’on dit souvent que les voyages contentent forment la jeunesse, ils permettent également de la conserver ! Les seniors en voyage, focus. 

 

seniors-en-voyage-nizamettinozel-1

 

La retraite est donc le moment idéal pour voyager à travers le monde.  Comment faire pour que son voyage se déroule en toute sérénité ?

 

Adaptez votre destination

La planète offre de nombreuses possibilités de destination avec ses 7 continents. Mais toutes ne sont pas adaptées : certains pays sont déconseillés pour des questions d’instabilité politique par exemple, d’autres sont tout simplement inaccessibles. Vous devez également choisir en fonction de vos goûts, du climat, des activités proposées….

Il convient donc de bien se renseigner à l’avance afin de déterminer la meilleure période pour partir visiter une destination et éviter celles où les conditions climatiques comportent des risques (températures trop élevées, moussons, cyclones…). Il sera peut-être judicieux de privilégier les destinations proches (bassin méditerranéen), francophones (départements et territoires d’Outre-Mer), ou celles qui n’ont qu’un léger décalage horaire (île Maurice par exemple).

 

seniors-en-voyage-nizamettinozel-4

 

Ensuite, renseignez-vous sur les activités offertes : préférez-vous un paysage paradisiaque avec la plage comme seule activité ou avez-vous envie de découvrir la culture d’un pays, son histoire … ? Faire de nouvelles rencontres ? Essayez le plus possible de partir hors saison afin d’éviter le monde et la hausse des tarifs (il suffit parfois simplement de décaler votre départ de quelques semaines). Profitez-en pour vérifier le calendrier des évènements locaux afin d’éviter de vous retrouver en même temps que de grands rassemblements sportifs ou fêtes nationales, afin d’éviter la foule et les pénuries d’hôtels.

 

Attention à votre santé

Vous devez toujours adapter votre voyage à votre état de santé : que ce soit en terme de destination, de durée, de moyen de transport ou de période. Il ne s’agit pas de renoncer à vos rêves mais juste de moduler vos choix pour pouvoir profiter un maximum de votre voyage.

Prenez notamment en compte le fait que dans le cadre d’un voyage, certains risques liés à l’âge existent : la diminution de la capacité d’adaptation, des difficultés de récupération, une forte sensibilité à la déshydratation, des pathologies ou des traitements chroniques … Autant d’éléments dont vous devez tenir compte dans la préparation de votre voyage.

 

seniors-en-voyage-nizamettinozel-2

 

De plus, il est conseillé d’emporter avec vous un dossier médical comportant les traitements que vous prenez ainsi que les maladies chroniques dont vous souffrez afin de faciliter le diagnostic d’un médecin local en cas de besoin (utilisez la dénomination commune internationale pour nommer les médicaments que vous prenez). Vous devez bien sûr emporter avec vous la totalité de vos traitements en cours.

Vous pouvez également vous munir de la carte européenne d’assurance maladie, qui facilitera les remboursements des dépenses engagées dans les pays d’Europe (que ce soit hôpital, médecin ou pharmacie). Rendez-vous sur le site www.ameli.fr pour en faire la demande. Attention de vous y prendre au moins 15 jours à l’avance pour recevoir la carte.En cas de demande plus urgente, un certificat provisoire pourra vous être délivré.

Pensez aussi à faire le point avec votre médecin avant de partir et informez-le de la destination, il pourra prescrire les médicaments nécessaires éventuellement sur place et vous conseiller sur les vaccins à faire et autres traitements à prendre avant le départ. Vous trouverez toutes les informations nécessaires et à jour sur le site de France Diplomatie (www.diplomatie.gouv.fr), dans la rubrique ” Conseils aux voyageurs “, en recherchant la fiche concernant le pays de destination

Si vous partez en dehors de l’Europe, vous devez souscrire une assurance santé et une assurance rapatriement qui soient adaptées au pays, sous peine d’avoir à supporter des frais parfois très élevés (voire un refus de soin). Être des seniors en voyage, ça se prépare !

 

Seniors en voyage : conseils en avion

Pour les personnes de plus de 70 ans, il est conseillé d’éviter les voyages en avion de plus de 8h, car la pressurisation des cabines peut être mal supportée. En cas d’intervention chirurgicale récente, il faut attendre au minimum 2 semaines avant de prendre l’avion.

 

Attention à la phlébite

Pendant le vol, pour éviter les phlébites, il est conseillé de marcher régulièrement et de porter des bas, collants ou chaussettes de contention.

C’est la position assise immobile prolongée qui peut causer des phlébites. Le retour veineux est ralenti et le sang plus épais au niveau du réseau veineux des membres inférieurs. Un caillot risque alors de se former, provoquant une thrombose veineuse, ou phlébite. Ce caillot peut très bien ne manifester aucun symptôme mais vous pouvez ressentir comme une crampe dans le mollet et voir un œdème se former.

En cas de phlébite, il faut consulter rapidement un médecin. En effet, une fois sur deux elle se complique avec une embolie pulmonaire (douleur dans la poitrine, difficultés à respirer, sang dans la toux, fièvre, … ).

Pour éviter l’apparition de phlébite, levez vous régulièrement pour faire quelques pas dans l’avion (au moins 5 minutes toutes les 2h) et faites des mouvements pour activer la circulation sanguine (flexions, extensions des pieds, étirements des jambes, … ). Portez des vêtements amples qui éviteront de couper la circulation du sang et hydratez-vous correctement (il est conseillé de boire un litre d’eau toutes les 4 à 5 heures. Evitez aussi de boire de l’alcool ou du café.

Dès l’arrivée, prenez une bonne douche froide sur les jambes et reposez-vous en les surélevant afin de récupérer rapidement.

 

 

Décalage horaire

Le décalage horaire (jet lag) est une perturbation de l’horloge interne du corps. Il survient lors de déplacements rapides à travers plusieurs fuseaux horaires. On considère que 3 personnes sur 4 sont touchées par les effets du décalage horaire et ressentent les effets suivants : troubles du sommeil (insomnies nocturnes ou somnolence diurne), fatigue accrue, accès de mauvaise humeur. Vous aurez plus facilement tendance à souffrir du décalage horaire lorsque vous voyagez vers l’est (Asie, Australie…) que vers l’ouest (Antilles, Amérique…). Ses effets vont durer autant de jours que d’heures de décalage subies. Pour atténuer cela il est conseillé de suivre quelques indications pendant et après le trajet.

Durant le trajet, essayez de dormir le plus possible à bord de l’avion (n’hésitez pas à emporter avec vous si besoin un masque pour les yeux, un coussin pour la nuque ou encore des bouchons auriculaires). Buvez beaucoup d’eau, mangez peu et réglez votre montre sur l’heure d’arrivée dès que vous entrez dans l’avion pour commencer à vous habituer.

A l’arrivée, calez-vous immédiatement à l’heure du pays, en adoptant les horaires locaux de repas et de sommeil. Si vous arrivez en début de journée par exemple, ne cédez pas à la tentation d’aller vous reposer tout de suite mais forcez-vous à vous occuper pendant la journée pour faire une bonne nuit de sommeil. Les seniors en voyage, ce n’est pas de tout repos !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *