La ménopause - un bouleversement hormonal, naturel et normal - senior - femme - nizamettinozel - 4
Santé

La ménopause : un bouleversement hormonal, naturel et normal

La ménopause est souvent crainte par les femmes qui ont peur de tous les dérèglements hormonaux et les différents effets secondaires qu’elle peut apporter. Pourtant, avec une période d’une trentaine d’années à peu près de fécondité, on vit plus longtemps avec l’incapacité de procréer que l’inverse ! Surtout avec les progrès de la médecine qui nous font vivre de plus en plus longtemps.

 

La ménopause - un bouleversement hormonal, naturel et normal - senior - femme - nizamettinozel - 1

 

Voyons ce changement de sécrétions hormonales comme un nouveau départ pour ne pas faire monter inutilement votre stress relatif à votre libido qui pourrait baisser. De plus, c’est également le temps pour faire de nouveaux choix. En effet, la retraite et les jours dorés se rapprochent peu à peu, pourquoi ne pas se marier, acheter une nouvelle maison ou faire de nouveaux projets ?

Qu’on se le dise, la perte de ces hormones peut être comparée avec la perte de vos super-pouvoirs. La femme moderne passe son temps à avoir une charge mentale beaucoup plus élevée que son compagnon masculin et sous prétexte qu’elle subit une baisse de patience et une hausse de susceptibilité, il faudrait la blâmer pour cela ? Que nenni, vous êtes devenues maintenant des hommes (mais sans andropause).

 

La ménopause, c’est grave docteur ?

Blague à part, la ménopause reste tout de même quelque chose de sérieux qu’il ne faut pas négliger. Cela correspond à l’arrêt des règles dans la vie d’une femme et elle n’intervient pas à 50 ans pour tout le monde. Cet âge de 50 ans pour les femmes européennes correspond à moyenne arithmétique. C’est le sommet d’une courbe de Gauss qui recouvre une large fourchette : 80% des femmes sont ménopausées entre 45 et 55 ans, environ 10% avant 45 ans et 10% après 55 ans.

 

La ménopause - un bouleversement hormonal, naturel et normal - senior - femme - nizamettinozel - 2

 

On ne possède plus assez de follicules pour parvenir à enfanter et mettre à disposition ces œufs pour la procréation. On observe ainsi la péri-ménopause qui correspond à un arrêt graduel de la régularité des règles puis la post-ménopause qui intervient quand la ménopause est confirmée. Ainsi, parler de ménopause comme on le fait est un abus de langage puisque cette période ne dure que pendant l’arrêt des règles et n’est confirmée qu’après un an sans règle : la femme est ménopausée. La ménopause n’arrive donc pas par une belle nuit d’hiver et elle est absolument naturelle et normale.

 

Pourtant, ce dérèglement hormonal des œstrogènes et de la progestérone en particulier entraîne des symptômes ainsi que des effets secondaires assez peu agréables. Malheureusement, nous ne sommes pas toutes égales face à ce changement et beaucoup de ces modifications corporelles et comportementaux ont à voir avec la génétique. On recense jusqu’à 35 symptômes durant cette période.

 

 

Bien connaître son corps et les changements de la ménopause

Les symptômes les plus connus qui accompagnent la disparition progressive des saignements menstruels sont les bouffées de chaleur, l’irritabilité et les troubles du sommeil mais pas seulement. Dans certains cas, cette période coïncide également avec l’apparition des palpitations. En effet, le climatère (défini par l’ensemble des symptômes induits par la carence œstrogénique) augmente la fréquence des maladies cardio-vasculaires.

 

La ménopause - un bouleversement hormonal, naturel et normal - senior - femme - nizamettinozel - 3

 

La baisse de la production d’œstrogènes influe également directement sur d’autres protéines comme le collagène et l’élastine. De ce fait, la peau a tendance à se ramollir. Et la densité osseuse à diminuer, entraînant un risque plus important d’ostéoporose. De plus, les tendons sont également plus fragiles. Et les risques de se blesser avec la pratique sportive augmentent également.

 

Cela peut également entraîner des sécheresses vaginales mais également des incontinences urinaires allant plus tard jusqu’à l’atrophie des organes génitaux. On observe des troubles psychologiques mineurs comme la baisse de la libido, perte d’appétit et d’envie, de la fatigue physique ou des insomnies. De plus, la prise de poids ne serait pas une incidence directe de la ménopause. Mais plutôt à un changement de métabolisme qui devient plus lent. On note également quelques symptômes moins connus comme la perte de mémoire ou une réapparition de l’acné ! Toujours jeune donc.

 

 

Les solutions pour passer ce cap sans encombre

La liste paraît effrayante mais il ne faut pas avoir peur de ces changements naturels. De plus, il ne faut pas rester passive face à ces modifications corporelles.  Mais adapter son quotidien afin de ne pas se laisser bouffer par la chaleur et les autres manifestations désagréables de la ménopause.

 

La ménopause - un bouleversement hormonal, naturel et normal - senior - femme - nizamettinozel - 5La ménopause - un bouleversement hormonal, naturel et normal - senior - femme - nizamettinozel - 5

 

Tout d’abord, il ne faut pas hésiter à consulter votre médecin traitant et votre gynécologue régulièrement. Comme on l’a vu précédemment, les risques pour la santé comme l’ostéoporose et l’augmentation des maladies cardio-vasculaires sont réels. Ainsi, la prévention avec les frottis, les mammographies pour le cancer du sein ainsi que les analyses sanguines et les examens traditionnels ne doivent pas être pris à la légère.

 

Diverses solutions possibles

Il est également préférable d’adapter son régime alimentaire afin de pallier différentes carences que l’on remarque lors de la ménopause. Pour contrer les risques du cœur, on privilégiera les aliments riches en acides gras et en oméga 3. Afin de refaire le plein de vitamines, on se tournera vers les céréales ainsi que des légumes comme les lentilles et les avocats. Contre la baisse de calcium, on ira voir du côté des amandes, des noix ou des brocolis.

La phytothérapie (à base de plantes) est également une idée pour simplifier cette transition. Les phytohormonesprésentes dans les graines de lin ou les pois chiches permettent de stimuler la production d’hormones.

Les bouffées de chaleur peuvent être calmées par des infusions d’aubépine. Tandis que la mélisse sera toute indiquée contre les troubles du sommeil.

Enfin, malgré une hausse des risques de blessure liée au sport, il ne faut pas hésiter à continuer de pratiquer une activité sportive régulièrement. Cela aide à se vider la tête et surtout réguler son poids à cause de votre métabolisme plus lent.

Préférez néanmoins les activités moins violentes avec vos articulations. Et il y a de plus en plus d’offre et de demande par rapport à cela ! Yoga, pilates, aquabiking, cardio ou encore gainage. Si vous n’êtes pas une adepte des salles de sport, la marche reste un compromis tout trouvé. Cela permet en plus de continuer à visiter d’autres endroits tout en restant en forme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *